Forum entre potes tranquille....


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
stouf
flooder professionnel


Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 04/07/2004

MessageSujet: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Mar 2 Aoû - 15:15

Marc chapitre 12 bis - Tuez vous les uns les autres


Tout était frais ce matin là. Je me tenais au pied du lampadaire, une main à mon écharpe, l’autre au fond de la poche de ma veste. Je m’imaginais que je tenais la vie de deux univers dans ces deux mains. Je voulais croire que serrer fort mon écharpe me serait aussi fatal que le serait l’objet dans ma poche pour tous les autres.
Mais cela ne rimait à rien. Si je mourrais, les autres ne m’existeraient plus. Si je les exterminais, je n’aurais plus personne à haïr.

Ce matin là, tout était frais. Ce matin là, je nous condamnais à la vie éternelle.

Mon poste d’observation était parfait. De mon kiosque à journaux, entre un marché une église et la mairie, j’étais le témoin de leur vie. Les mariages se succédaient au rythme habituel. Les mêmes légumes, les mêmes nouvelles. Peu remarquèrent le changement. Et petit à petit, les nouvelles que je leur vendais moi-même commencèrent à se répandre dans les rues. Tout d’abord, certains parlèrent de miracle. D’accidents en actes terroristes, de tentatives de meurtre en catastrophes naturelles, la somme de toutes les morts ne dépassait jamais le zéro absolu. Et puis l’envers de la médaille. Plus de naissance. Les femmes enceintes n’accouchaient plus. Lorsque leur dixième mois arrivait, les accouchements forcés n’amenaient que des prématurés, qui ne pouvaient sortir de leur couveuse, sans jamais évoluer. Et puis le flot de ces femmes en clinique se tarit, pour ne plus du tout exister.

Tout le monde y alla de son analyse, des scientifiques perdus, aux religieux illuminés. Le fait que ce soit ces derniers qui s’approchaient le plus de la vérité ne fit rire que moi. Puisque j’étais le seul à la connaître, évidemment. Les militaires et les savants y devinaient une attaque chimique, menée à partir d’une planète éloignée, mais localisée. Les paléontologues parlaient eux de la fin de l’ère humaine. L’espèce était à son tour appelée à disparaître. Alors que certains fanatiques y perdaient leur latin, la mort étant leur punition divine favorite (ne clamaient-ils pas que la mort pour Lui prouvait par elle-même Son existence) d’autres analysaient. Et finalement, après moult palabres, moult questions, moult non sens, ils finirent par s’entendre. Ils déchirèrent leurs vêtements, s’arrachèrent les cheveux par poignées. Puis ils nouèrent leur cravate, se peignèrent, et allèrent expliquer au monde la punition qui les frappait. Figé. Tout était figé. Plus de mort, certes, mais plus de vie nouvelle non plus. Il ne nous jugeait plus capable d’évoluer suivant Son cycle, celui qu’Il avait définit. Dégoûté de nous, Il l’a arrêté. Il a coupé le courant. Plus de jus dans la chaîne de montage. Plus d’énergie dans celle de recyclage. Vu que nous traitions la vie avec autant de légèreté, il nous apprendrait à mériter notre mort.

Honnêtement, je fus surpris par quelques réactions. Contre toutes attentes, les services d’Urgences des hôpitaux furent submergés. Certains, qui n’avaient visiblement pas tout compris, tentèrent de se jeter par la fenêtre, de se faire sauter la cervelle, voir même d’en faire profiter les autres. J’avoue que j’aurais payé chère pour voir la tête ahurie du kamikaze qui criait à la punition divine et à la fin du monde deux secondes avant l’explosion, et qui maintenant se trouvait nu comme un ver, et pour une fois face à ses victimes, toutes aussi nues, mais très en colère. La mort avait bien disparue, mais malheureusement pour lui, pas la douleur.

La peur de la mort n’étant plus, pas mal de choses évoluèrent. La jeunesse fut la première à se jeter dans le vide. Non pas qu’elle ne le faisait pas déjà, mais ils ne laissaient pas, d’habitude, leur parachute dans l’avion. Et puis cela passa. La souffrance des os qui se réparent n’est pas une expérience que l’on a envie de renouveler trop souvent. Ce fut assez nuancé. La mort n’étant plus, il n’y avait plus que la douleur pour freiner les ardeurs. Punition bien moins définitive, et qui finalement portait bien plus ses fruits. Un enfant apprenait que l’eau bouillante était très, trop, chaude en se brûlant les doigts. On apprenait maintenant que sauter de trois étages était très, trop, haut en se prenant le trottoir en pleine face.

Enfin les premiers vrais changements apparurent. S’ils ne pouvaient plus mourir, certains peuples ne voyaient plus de raison d’avoir peur. Comme eux-mêmes avaient compris que la revanche violente envers leurs bourreaux de toujours ne servait à rien, chacun se leva, et rentra chez soi. Comme les enfants capricieux privés de leur jouet favori, les tyrans trépignèrent, pleurèrent, crachèrent par terre, puis se tairent. Traînant des pieds, le nez dans leurs chaussures et zozotant, ils s’adressèrent à leur peuple : « Allé, revenez quoi. Promis je vous prêteraient mes autres jouets. »
Tout ne devient pas parfait pour autant tout de suite. Evidemment, les menaces de mort avaient beaucoup moins de succès. N’ayant plus que ses autres moyens de pression habituels, et à force de payer des dessous de tables sans jamais pouvoir extorquer, la Mafia se retrouva, à sa plus grande honte, à demander un redressement judiciaire avant faillite.

Le temps passa. Les gens devinrent des bien heureux. Mais des bien heureux sans enfant à naître. Enfin, enfin, un jour, je compris que le temps était venu.
Je convoquais la presse, assembla une foule. Et je leur dis. Je leur dis qu’ils avaient compris le message. Et phrase après phrase, j’étais acclamé. Minute après minute, la foule, le monde ne faisait plus qu’un avec moi. Une osmose qui m’enflamma. Je leur dis que c’était la fin de leur calvaire. Que la mort allait enfin leur être rendue. A la vue de mon arme, un frisson parcourue l’audience. Je pris un enfant parmi eux. Il me regardait comme on regarde un héros, n’en revenait pas lui-même d’avoir été choisi. Et après un compte à rebours repris par la planète entière, je fis exploser cette petite tête blonde. La détonation salvatrice sembla se répercuter sur tout le globe.
Et là j’eu comme un doute. Vider un chargeur sur un gamin était-il vraiment la façon la plus efficace de délivrer la fin de mon message d’amour ? Je me promis de demander à un survivant. Dès que j’en croiserais un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolendil
Fourbe amateur
avatar

Nombre de messages : 2073
Age : 39
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Mar 2 Aoû - 18:27

C'est pour INS/MV ?
En tout cas, ça m'a déprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blablator
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1912
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Mer 3 Aoû - 11:49

Plus de mort?.. mmmmh un peu comme hattrick ou on voit jamais la fin...? ca me va elephant

Du coup les gestes qui sauvent, ils servent à quoi?

_________________
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de
terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." JC VanDamme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stouf
flooder professionnel


Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 04/07/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Mer 3 Aoû - 11:51

Nolendil a écrit:
C'est pour INS/MV ?
En tout cas, ça m'a déprimé.
Ca pourrait, mais non. C'est juste qu'en fouillant dans des vieux cartons, j'ai retrouvé ma trousse, avec mon stylo plume. J'étais tellement content que j'ai acheté deux boîtes de cartouches. Et puis j'ai commencé à écrire une phrase, et le reste a suivi, j'étais curieux de voir comment ça finirait, alors j'ai dû l'écrire ^^
Je ne comprends pas pourquoi ça te déprime. cpas
Et on comprend bien à la fin que c'est un suicide collectif massif ? diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian
mangeur de saussissons
avatar

Nombre de messages : 624
Age : 40
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Mer 3 Aoû - 11:57

Non, mais bon, moi j'ai adoré. bravo bravo
Franchement stouf, fais-toi un blog pour faire profiter de tes histoires ! (à moins que tu veuilles rester confidentiel ?) tifo tifo

PS : je veux pas dire, mais qd tu racontes comment t'as écrit, c comça qu'on termine écrivain bananabreast
PS2 : qd t'auras des thunes, je pourrais être ton associé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blablator
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1912
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Mer 3 Aoû - 12:00

stouf a écrit:
Nolendil a écrit:
C'est pour INS/MV ?
En tout cas, ça m'a déprimé.
Ca pourrait, mais non. C'est juste qu'en fouillant dans des vieux cartons, j'ai retrouvé ma trousse, avec mon stylo plume. J'étais tellement content que j'ai acheté deux boîtes de cartouches. Et puis j'ai commencé à écrire une phrase, et le reste a suivi, j'étais curieux de voir comment ça finirait, alors j'ai dû l'écrire ^^
Je ne comprends pas pourquoi ça te déprime. cpas
Et on comprend bien à la fin que c'est un suicide collectif massif ? diable
t'inquiet le message etait clair..

en tout cas c joliment ecrit bravo
tu devrais recommencer sante

_________________
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de
terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." JC VanDamme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stouf
flooder professionnel


Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 04/07/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Mer 3 Aoû - 13:35

Huhu, arrêtez je vais rougir. Quoi je suis pas crédible ?

Bon bref, merci ça fait plaisir quand on fait qqchose qui plait Very Happy


On verra la prochaine fois que mon stylo me tombe dans la main clin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolendil
Fourbe amateur
avatar

Nombre de messages : 2073
Age : 39
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Mer 3 Aoû - 20:21

Oui, c'est bien écrit. Par contre, j'avais pas compris le coup du suicide collectif. Je pensais plutôt que c'était le narrateur qui massacrait tout le monde.

Pour la déprime, ben c'est le thème qui m'a fait penser à des choses moches. On peut pas dire que ton texte soit gai ? Si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stouf
flooder professionnel


Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 04/07/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Mer 3 Aoû - 23:17

Nolendil a écrit:
Oui, c'est bien écrit. Par contre, j'avais pas compris le coup du suicide collectif. Je pensais plutôt que c'était le narrateur qui massacrait tout le monde.

Pour la déprime, ben c'est le thème qui m'a fait penser à des choses moches. On peut pas dire que ton texte soit gai ? Si ?

Ah ouai, pas mal ! J'avais pas vu ça comme ça !
Je pensais plus que tout le monde en avait tellement marre de vivre, qu'ils ont pris le retour de la mort, et le geste retransmis en direct sur toute la planete, du narrateur qui tue un enfant dans un alleluya général comme un geste à suivre. Au lieu que ce soit "Aimez vous les uns les autres" c'est "Tuez vous les uns les autres". Genre c'est rendre service à son prochain que de lui loger une balle entre les yeux. Et qu'en plus (s'il a le temps) la "victime" dira merci. C'est vraiment comme un grand moment partagé, l'apothéose d'une vraie grande messe (les 12 coups de minuit à Noël, quand tout le monde souhaîte un joyeux Noël à tout le monde, bah c'est pareil, à part que tu leur souhaîtes une joyeuse mort).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolendil
Fourbe amateur
avatar

Nombre de messages : 2073
Age : 39
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Jeu 4 Aoû - 0:59

Ha d'accord. En effet, je comprends mieux le titre, maintenant.
Enfin, si l'humanité disparait complètement de la planète, ça finit bien finalement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stouf
flooder professionnel


Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 04/07/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Jeu 4 Aoû - 12:16

On est d'accord bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blablator
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1912
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Jeu 4 Aoû - 14:01

perso je trouve pas que ce soit une belle fin que l'humanité s'extermine elle mm, définitivement...

ya plein de choses bien dans l'humanité.. tenez zizou revient en edf, céti pas bo ca?

_________________
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de
terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." JC VanDamme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marikiki
Maman
avatar

Nombre de messages : 921
Age : 40
Localisation : palace
Date d'inscription : 29/06/2004

MessageSujet: pas mal, étonnant!   Jeu 4 Aoû - 16:00

Je vous sens en verve messieurs... qu'est-ce-à dire? Un inconnu vous fait rêver dans son blog et la plume vous chatouille? Mouvement commun vers l'Ecriture? Romantisme de l'été (au mois d'Aout, tout le monde part en vacances sauf moi... etc...)?
En tout cas, au cas où tu doutes encore de l'effet de ton conte, Stéphane, je fais également partie des enchantés.
L'effet manque y est peut être pour beaucoup : je m'emporte peut être un peu en disant que de belles phrases bien faites manquent un peu par nos contrées, même si certains se débrouillent bien... "on n'a pas toujours le temps!"... et moi la première.
J'avais pas tout à fait saisi la fin comme un suicide collectif, plutôt comme un retour à la normale, avec rattrappage du temps : par exemple, tout ceux qui avait regretté les 20h pleins de sang et les non meurtres se vengeaient puissance 10!! "Tiens, comme y a pas eu de morts pendant un moment, je vais accélérer les choses". Comme ces gosses de Colombine. Gros massacre.

Si vous manquez de conte cet été, y a quand même Harry Potter qu'est sorti. Sinon, téléchargez du Ginny Owens... personne connait ça ici... écoutez "Free" et laissez vous emporter par le charme de cette collègue de ma chère, si chère Jonatha Brooke.

à bientôt, et merci! (ça me change de Babar... oui ... Martin a sa période oui-oui Babar...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gensbittel.free.fr
stouf
flooder professionnel


Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 04/07/2004

MessageSujet: Re: pas mal, étonnant!   Jeu 4 Aoû - 17:53

Marikiki a écrit:
y a quand même Harry Potter qu'est sorti. .)

Déjà lu. Et dire qu'il meurt à la fin pleure
Oh salut Gwen, t'étais là ? diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marikiki
Maman
avatar

Nombre de messages : 921
Age : 40
Localisation : palace
Date d'inscription : 29/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Jeu 4 Aoû - 22:29

de quoi tu parles, il est sorti y a ... le 16 juillet et tu l'as fini? Bon, alors, dis moi tout de suite, il est de quel côté Snape, parce que lui, j'ai envie de lui faire sa tête depuis 5 tomes... et 198 pages de tome 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gensbittel.free.fr
stouf
flooder professionnel


Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 04/07/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Ven 5 Aoû - 11:16

Snape, c'est, comment dire, le pompon. La cerise sur le gateau. Le petit je ne sais quoi qui fait la différence. Et en plus il meurt à la fin. Salut Gwen elephant

Bah ouai, va falloir que tu te tappes les 300 pages restantes clin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marikiki
Maman
avatar

Nombre de messages : 921
Age : 40
Localisation : palace
Date d'inscription : 29/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Ven 5 Aoû - 18:40

Ben dis le?!! Snape c'est un vrai faux traitre ou un faux vrai traitre???c'ets un double jeu, triple jeu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gensbittel.free.fr
casougedon
Chef looser
avatar

Nombre de messages : 1161
Date d'inscription : 25/06/2004

MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   Lun 8 Aoû - 0:24

stouf a écrit:
Snape, c'est, comment dire, le pompon. La cerise sur le gateau. Le petit je ne sais quoi qui fait la différence. Et en plus il meurt à la fin. Salut Gwen elephant

Bah ouai, va falloir que tu te tappes les 300 pages restantes clin
pour moi le ponpon c etait quand meme hermione. quel cochonne celle la non???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Contes et Légendes] Marc chapitre 12 bis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contes et légendes du monde 2AM
» Site pour 2AM: contes/fables/légendes
» le chateau de Fougères
» liste de livres et auteurs bretons!!!!
» Contes et légendes normands

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum entre potes tranquille.... :: Général :: bah général-
Sauter vers: